Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Settecento

Ł. Szopin´ski, L’OEuvre romanesque de François Guillaume Ducray-Duminil

Regina Bochenek-Franczakowa
p. 151-152
Notizia bibliografica:

Łukasz Szopin´ski, L’Œuvre romanesque de François Guillaume Ducray-Duminil, Paris, Classiques Garnier, 2015, 296 pp.

Testo integrale

1Ducray-Duminil, écrivain fertile et fort lu à l’époque du Tournant des Lumières, représente un cas typique d’auteur à succès qui sombre dans l’oubli dédaigneux de la postérité. Il paraît pourtant étonnant que son œuvre n’ait pas fait jusque-là l’objet d’une étude monographique sérieuse: l’ouvrage du jeune chercheur polonais Łukasz Szopiński vient enfin remplir cette lacune.

2Avant d’examiner les structures principales et les enjeux idéologiques de l’univers romanesque de Ducray-Duminil, l’A. nous présente la silhouette de cet écrivain oublié: les données de sa biographie reconstituées avec soin partant de minces sources d’archives, sont complétées par des informations sur la vie professionnelle de l’écrivain, qui s’est fait connaître comme romancier, journaliste, dramaturge, musicien, chansonnier et poète. Les chapitres suivants sont consacrés à l’œuvre romanesque de Ducray-Duminil. Elle est considérée selon deux perspectives.

3La première, structurelle, permet de saisir le caractère spécifique de cette œuvre romanesque. L’A. s’oppose aux opinions simplifiantes des critiques, démontrant que, du point de vue de l’appartenance générique, les récits de Ducray-Duminil devraient être placés du côté de certains romans sentimentaux empreints des éléments “gothiques”, avec une prédominance des structures du roman d’aventure. Ł. Szkopin´ski passe en revue et analyse avec pertinence les éléments fondamentaux de l’univers représenté par tous les romans de Ducray-Duminil, à commencer par les «matrices événementielles» (les secrets de famille, l’amour, les conflits destructifs). Souvent réitérées, elles créent un monde fictif où l’affrontement du bien et du mal finit toujours avec le triomphe du premier. L’A. enrichit cette analyse par l’examen des “motifs” récurrents: moins saillants, ils apportent pourtant quelques éléments intéressants à la vie intérieure des personnages, comme le rêve et les visions, l’identité sociale et morale, le motif œdipien. Après les événements, l’A. examine la narration des romans de Ducray-Duminil, qui se caractérise par une présence fort marquée des fonctions testimoniale, persuasive et idéologique du narrateur. Quant à la constitution du temps et de l’espace, l’A. souligne en premier lieu l’importance des paysages de montagne, devenus célèbres, et des endroits lugubres, qui apparentent cet univers fictif au genre “noir”. Une analyse importante concerne les personnages, étroitement liés aux «matrices événementielles». L’interprétation des héros positifs et de leurs antagonistes peut s’arrêter sur quelques modèles schématiques; l’A. trouve pourtant deux personnages qui échappent aux stéréotypes de l’œuvre de Ducray-Duminil (Roger de Victor et Jules de Jules ou le Toit paternel). Szkopin´ski passe aussi en revue les personnages de second plan, qui s’avèrent fort variés.

4La seconde perspective, idéologique, touche la problématique liée à diverses attitudes et partis pris du romancier; attitudes et partis pris qui, à cette époque tourmentée, ont été d’une grande importance. L’A. signale la «flexibilité politique» de Ducray-Duminil, mais il le fait d’une façon neutre et objective. Un autre thème est celui de la religion et du clergé, à propos desquels le romancier se montre solidaire avec certaines idées sur le travail et l’utilité sociale, typiques de sa génération; il n’est cependant pas «systématiquement anticlérical» dans ses romans (p. 210). L’A. essaie enfin d’expliquer pourquoi Ducray-Duminil est considéré comme un auteur pour la jeunesse, étiquette que l’A. d’ailleurs rejette. Les romans de Ducray-Duminil, fait-il remarquer, «sont très hétérogènes et le contenu juvénile y côtoie des passages destinés aux grandes personnes» (p. 215). À la fin, l’A. signale la présence du merveilleux dans cette œuvre; le surnaturel y est toujours expliqué d’une façon rationnelle.

5L’ouvrage de Szkopin´ski contient aussi une partie consacrée à «l’héritage littéraire» ainsi qu’aux «influences et souvenirs posthumes». C’est une annexe fort intéressante et instructive. Le lecteur y trouve des informations précises sur la fortune de l’œuvre de Ducray-Duminil tout au long du xixe siècle: les éditions et rééditions, les traductions dans toutes les langues européennes. La bibliographie de ces éditions et traductions est d’une utilité inestimable. Elle fait comprendre combien les romans de Ducray-Duminil, avec leurs «matrices événementielles», leurs personnages mais aussi leurs paysages, ont marqué la fiction romanesque du xixe siècle. À la fin de son ouvrage, l’A. propose une interprétation comparatiste du roman de son auteur avec celui d’Ann Radcliff, cherchant des inspirations possibles, de part et d’autre.

6L’ouvrage de Ł. Szkopin´ski va à l’encontre des interprétations traditionnelles de l’œuvre de Ducray-Duminil, qui ne savent se départir du «ton d’une certaine condescendance moqueuse» (p. 269). Sans prétendre placer son auteur au panthéon de la littérature, l’A. revendique une approche objective d’une œuvre romanesque qui, «avec ses clichés littéraires et les influences de l’imaginaire collectif de l’époque», n’est que «l’expression de son temps, pour le meilleur et pour le pire» (p. 275). L’objectif de cette thèse a été réalisé d’une manière exemplaire.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Regina Bochenek-Franczakowa, « Ł. Szopin´ski, L’OEuvre romanesque de François Guillaume Ducray-Duminil », Studi Francesi, 181 (LXI | I) | 2017, 151-152.

Notizia bibliografica digitale

Regina Bochenek-Franczakowa, « Ł. Szopin´ski, L’OEuvre romanesque de François Guillaume Ducray-Duminil », Studi Francesi [Online], 181 (LXI | I) | 2017, online dal 01 aprile 2017, consultato il 20 novembre 2017. URL : http://studifrancesi.revues.org/6848

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • Revues.org