Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Ségurant ou le Chevalier au Dragon. Roman arthurien inédit (XIII- XV siècles), E. Arioli (éd.)

Maria Colombo Timelli
p. 128
Notizia bibliografica:

Ségurant ou le Chevalier au Dragon. Roman arthurien inédit (xiiie- xve siècles) par Emanuele Arioli, Histoire littéraire de la France publiée par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, tome 45, Paris, Diffusion de Boccard, 2016, 194 pp.

Testo integrale

1Emanuele Arioli publie dans cette prestigieuse collection une étude monographique sur un texte qui n’existe pas ou, pour mieux dire, qui n’existe plus mais dont l’A. a su reconstruire l’histoire et le contenu à partir des disjecta membra conservés. De fait, Ségurant, chevalier de la cour arthurienne du temps d’Uterpendragon, est le protagoniste d’une série d’exploits et d’aventures – entre autres le combat contre un dragon – transmis principalement dans le manuscrit des Prophéties de Merlin aujourd’hui Arsenal 5229 (datable 1390-1403); le roman original, dont E.A. postule l’existence et qui remonterait quant à lui aux années 1240-1279, aurait laissé des traces, parfois conséquentes, dans d’autres œuvres arthuriennes, notamment Guiron le Courtois et la Compilation de Rusticien de Pise.

2La belle étude dont nous rendons compte, destinée à accompagner l’édition du texte à paraître chez Champion, est organisée en trois parties. La première (Les versions de “Ségurant” et leur tradition manuscrite, pp. 5-39) présente les différentes «versions» du roman, à savoir les fragments conservés, et leur tradition manuscrite: E.A. reconnaît une version qu’il appelle «cardinale» (la plus développée, qui se lit justement dans le manuscrit de l’Arsenal), une version «complémentaire romanesque» (dont l’intrigue fait suite à la précédente: manuscrit BnF, fr. 12599), deux versions «alternatives» (dont les témoins principaux sont le ms BnF, fr. 358 d’une part, et de l’autre Turin, BNU, L.I.7-9 et Londres, BL, Add. 36673), deux «épisodes complémentaires» (transmis dans le ms fr. 12599 et dans la Compilation de Rusticien), une «version complémentaire prophétique» enfin (dix prophéties de Merlin concernant Ségurant). Lus dans cet ordre, ces fragments reconstituent une fabula cohérente et linéaire qui reflèterait le récit «original».

3La deuxième partie (L’univers romanesque de la «version cardinale» de “Ségurant”, pp. 41-68), centré sur l’analyse des personnages, des lieux et des motifs, permet de reconnaître les deux hypotextes principaux de Ségurant: le Lancelot et le Tristan en prose; alors que le troisième chapitre (Métamorphoses romanesques de “Ségurant”, pp. 69-106) met en lumière d’autres sources en dehors du domaine français (en particulier, la mythologie nordique, qui connaît un héros portant le nom proche de Sigurd) et la diffusion de la matière rattachée à Sigurant à des époques plus tardives, en Italie, Espagne et Angleterre.

4Quelque quatre-vingts pages contiennent de précieux appendices: un tableau synoptique des versions, un tableau de la tradition manuscrite de la «version cardinale», un autre de la tradition manuscrite des «versions complémentaires et alternatives»; une analyse des différentes versions permet de les comparer entre elles et surtout de mesurer leurs relations de parenté / opposition; trois paragraphes à part sont consacrés à la description, à l’histoire et à la composition du manuscrit de l’Arsenal. La bibliographie, imposante (pp. 152-192), est organisée en sections: corpus (manuscrits et éditions de textes); études critiques; usuels, ouvrages de référence et outils de recherche.

5Alléché par ce fascicule, le lecteur ne pourra que souhaiter la parution rapide de l’édition critique d’un texte – il est vrai – tout reconstitué, mais qui permettra de connaître la biographie d’un héros arthurien jusqu’ici presque totalement inconnu.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Maria Colombo Timelli, « Ségurant ou le Chevalier au Dragon. Roman arthurien inédit (XIII- XV siècles), E. Arioli (éd.) », Studi Francesi, 181 (LXI | I) | 2017, 128.

Notizia bibliografica digitale

Maria Colombo Timelli, « Ségurant ou le Chevalier au Dragon. Roman arthurien inédit (XIII- XV siècles), E. Arioli (éd.) », Studi Francesi [Online], 181 (LXI | I) | 2017, online dal 11 aprile 2017, consultato il 22 settembre 2017. URL : http://studifrancesi.revues.org/6758

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • Revues.org